Borne peut-elle rester à Matignon? Bayrou veut un Premier ministro “politique”

Sarah Meyssonnier via Reuters

Le maire Modem de Pau et Haut-Commissaire au plan, François Bayrou, é reçu le mardi 21 juin à l’Élysée par Emmanuel Macron.

POLITIQUE – Élisabeth Borne at-elle encore le soutien de l’ensemble du groupe Ensemble? Sans la citer, François Bayrou a semblé donner un nouvel elemento de réponse ce mercredi 22 juin dans la matinale de Inter da França. La Première ministre peut-elle rester à Matignon après la majorité relative et les résultats obtenus aux législatives? ”C’est la question qui est à poser au presidente de la République, c’est lui qui forme le gouvernement”, a d’abord répondu le presidente du Modem, l’une des educations politiques qui composent l’alliance autour du presidente de la République.

Le maire de Pau est cependant relançado pela jornalista Léa Salamé. Est-ce qu’il ne faudrait pas – dans la configuration d’un gouvernement d’union nationale proposto por François Bayrou – un Premier ministre “politique pour tenir cela”? “Les temps exigent que le ou la Première ministre soit politique. Que l’on n’ait pas le sentiment que c’est la técnica qui gouverne le pays mais au contraire les sentiments profonds qui s’expriment dans le peuple”, déclare-t-il, précisant l’avoir ”’dit cent fois déjà”.

Tradução em sous-texte: Élisabeth Borne n’est, pour lui, plus la femme de la Situation. Car si la réponse peut être lue sur la forme d’un conseil amical à l’actuelle cheffe du gouvernement, elle est aussi une forme de pique adressée à l’ancienne ministre du Travail souvent présentée par l’opposition comme une “Première ministre technocrate sans cœur” para reprendre la description faite par Jean-Luc Mélenchon.

Élue aux legislatives em Calvados, Élisabeth Borne était pourtant présentée comme la candidato du consenso em la majorité lorsque son nom a été choisi par Emmanuel Macron le 16 mai, il ya donc 37 jours. Une femme ”etiquetée à gauche, mais qui ne fait pas peur à la droite”, selon les mots d’un conseiller à l’époque mais qui ne semble plus en mesure, pour l’un des poids lourds de la Macronie, de tenir ou representante do pluralismo da nouvelle Assemblée.

François Bayrou é candidato à sucessão? “Le président de la République en décidera, je ne suis pas une femme comme cela ne vous a pas échappé”, at-il juste répondu dans un sourire.

“Je plaide pour changer la manière de gouverner”

“Le temps est venu de tenir compte de toutes les sensibilités du pays”, a également plaidé le maire de Pau, estimant au passage qu’une autre solution que de la dissolution de l’Assemblée nationale est possible. “C’est difficile, mais on peut le faire. Si on ne le fait pas, on va à la catastrophe”. Et de diagnosticstiquer: “À chaque election, c’est une break de plus en plus grave à chaque fois. À chaque election, l’abstention est plus grave qu’à la précédente”.

“Je plaide pour qu’on change la manière de gouverner et qu’on est enfin ce qui permettrait une démocratie vivante: un presidente fort, c’est la Ve République; un Parlement fort, c’est fait depuis cette semaine, agité mais il va être fort et un gouvernement”.

À voir également sur Le HuffPost: La dissolution de l’Assemblée nationale, une option pour Macron (mais pas sans risque)


Source: Le Huffington Post by www.huffingtonpost.fr.

*The article has been translated based on the content of Le Huffington Post by www.huffingtonpost.fr. If there is any problem regarding the content, copyright, please leave a report below the article. We will try to process as quickly as possible to protect the rights of the author. Thank you very much!

*We just want readers to access information more quickly and easily with other multilingual content, instead of information only available in a certain language.

*We always respect the copyright of the content of the author and always include the original link of the source article.If the author disagrees, just leave the report below the article, the article will be edited or deleted at the request of the author. Thanks very much! Best regards!