Legislativos 2022. Nupes, Renaissance, LR, Reconquête… Les partis se mettent en ordre de bataille


La campagne des législatives começa no fim de semana de bon ce. A gauche comme à droite, les principaux partis – sauf le RN – lancent ce samedi leurs premières conférences de presse et investitures, à cinq semaines du premier tour.

Investi pour un deuxième et dernier quinquennat en fin de matinée, Emmanuel Macron a fait « le serment de léguer une planète plus vivable » et « une France vivante et plus forte », au cours de son discurs. Mais en atendente la nomination d’un nouveau gouvernement, l’oeil du chef de l’Etat est déjà rivé sur les legislatives à venir, visant à élire 577 députés les 12 et 19 juin qui seront le prolongement de la séquence ouverte par la presidente .

L’enjeu, pour les oposiciones, sera de manter a mobilização de leurs électeurs en les convainquant que la revanche du 24 avril est possible. Para Emmanuel Macron, sera d’assurer la majorité lui permettant d’appliquer le program sur lequel il a été réélu.

La gauche affiche sa nouvelle union et croit en sa (V)ictoire

Au premier tour de la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon avait été un brillant troisième, com près de 22% des suffrages. Le reste de la gauche avait été balayé. Au terme d’une ofensiva tática éclair, l’ex-candidat de La France Insoumise est parvenu cette semaine à unir sous la même bannière LFI, le PS, le PCF et EELV, répondant to l’attente d’une grande partie de l ‘eleitor de gauche.

Dans la foulée d’un accord historique avec ses ex-ennemis socialistes, le tribun de 71 ans réunit ainsi ce samedi à Aubervilliers une Convention d’investiture pour les candidatos aux législatives de sa Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes) – lui- meme ne le sera pas, at-il precisé vendredi. « Ici se tient la première Convention de la Nupes », « pour oublier les rancoeurs du passé » e « se reagrupar pour gagner », a proclama Manuel Bompard, le chef des negociateurs insoumis et l’un des architectes de cette Alliance.

Il partageait la scène com les chefs ecologiste Julien Bayou, socialiste Olivier Faure et comunista Fabien Roussel qui s’exprimaient à tour de rôle. Jean-Luc Mélenchon, lui, devait prononcer le discurs de cloture às 16h30.

Despeje o devoiler le logo de la Nupes, Manon Aubry a fait le V de la victoire avec ses doigts, Ven grec se dit « NU », at-elle expliqué. Un signe V vert, malva, jaune, orange et rouge s’est affiché sur l’écran.

Se l’accord à gauche n’a pas provoqué de grands remous chez les ecologistes, il est rejeté sans appel par plusieurs grandes figures du PS. O poderoso presidente da região Occitanie Carole Delga, opositor da resolução ao acordo, substitui os mesmos em le Lot en soutien a un candidato dissidente.

Une nouvelle vague d’investitures du côté de la majorité

Le part présidentiel LREM, qui va devenir Renaissance, espère pouvoir attirer certos des déçus à gauche. « Nos portes sont grandes ouvertes », insiste vendredi son patron, Stanislas Guerini. La majorité sortante avait dévoilé jeudi une première salve de 187 investitures – don une dizaine de ministros et l’ex-chef de gouvernement PS Manuel Valls, present to l’Elysée ce samedi. L’affiche doit être complétée ce samedi par l’annonce d’une nouvelle vague d’investitures.

Après des negociations tendues, La République en marche (LREM), o Modem de François Bayrou et le nouveau parti Horizons d’Edouard Philippe abordent les legislatives « Ensemble! » – c’est le nom choisi pour leur campagne commune.

LR serre les rangs

A droite, Les Républicains ont réuni a Paris leur Conseil national pour lancer officiellement leur campagne qui s’annonce périlleuse pour le parti historique de la droite, não a candidata Valérie Pécresse a été laminée à la presidente (4,8% des voix). Entre 300 e 400 pessoas, não uma centaine de candidats, se sont retrouvées ce samedi. Parmi les présents, le patron de la region Auvergne Rhône-Alpes Laurent Wauquiez et celui des Hauts-de-France Xavier Bertrand, assim como la maire du VIIe arrondissement de Paris Rachida Dati, o trésorier Daniel Fasquelle e os eurodéputés François-Xavier Bellamy et Agnès Evren.

Despeje o chef do partido Christian Jacob, a agitação do dissuasor para todas as tentativas de rally de Emmanuel Macron, para aqueles que são os plusieurs, não para o patrono dos deputados Damien Abad, ou seja, para um rassemblement.

Et l’extrême droite?

Eric Zemmour réunit ce samedi les candidats aux législatives de son parti Reconquête! à Paris, salle Wagram, pour une journée de education qu’il conclura par un discurs. L’ex-candidat d’extrême droite n’a pas eu de resposta favorável ao main tendue au Rassemblement national et à LR. Il investir 550 candidatos. En sera-t-il ? Lui, se dit « très tenté ».

Le RN de Marine Le Pen atende a parte da semaine prochaine para apresentar os eixos da campanha.


Source: Le Progrès : info et actu nationale et régionale – Rhône, Loire, Ain, Haute-Loire et Jura | Le Progrès by www.leprogres.fr.

*The article has been translated based on the content of Le Progrès : info et actu nationale et régionale – Rhône, Loire, Ain, Haute-Loire et Jura | Le Progrès by www.leprogres.fr. If there is any problem regarding the content, copyright, please leave a report below the article. We will try to process as quickly as possible to protect the rights of the author. Thank you very much!

*We just want readers to access information more quickly and easily with other multilingual content, instead of information only available in a certain language.

*We always respect the copyright of the content of the author and always include the original link of the source article.If the author disagrees, just leave the report below the article, the article will be edited or deleted at the request of the author. Thanks very much! Best regards!