Pourquoi le ministre des Affaires étrangères russe a ressuscité le mythe des origines juives d’Hitler

Desde a estreia da guerra na Ucrânia, o regime russo e o filho dirigente Vladimir Poutine foram desqualificados e criticados partout no Ocidente, tanto que o presidente ucraniano Volodymyr Zelensky est largement soutenu. Pour cette raison, de nombreuses théories du complot circulent en Russie à son propos, dans le but de le discréditer et de justifier l’invasion de l’Ukraine.

La dernière fausse information en date émane directement du ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, qui afirmé dans une Interview à la télévision italienne ce dimanche que ce n’est pas parce que le presidente ucrânia est juif qu’il ne pourrait pas diriger un regime neonazi, et a dressé un parallèle avec Adolf Hitler. Le ministre a suggéré durant l’entreview que «les gens devraient s’intéresser au fait que Hitler lui-même avait du sang juif» avant d’ajouter: «Depuis un right temps, nous entendens de la part du peuple juif que les plus grands antisemites sont juifs.»

Il existe en effet un mythe selon lequel le ditaur et fondateur du nazisme allemand aurait eu des origines juives, explicar NBC News.

A técnica «Big Lie»

Déjà dans les années 1930, des rumeurs selon lesquelles le grand-père d’Hitler (qui demeure inconnu à ce jour) aurait été juif circulaient. Elles étaient basées sur les dires de journaux sensacionalistas europeus e sur l’idée non verifiée que «Heidler», uma variante do nome «Hitler», serait d’origine juive. Il n’y a cependant aucune preuve de cette théorie, qui a plusieurs fois été démentie par des historiens de la Seconde Guerre mondiale.

Le ministre des Affaires étrangères russe semble surtout avoir utilisé la técnica de propaganda apelada “Grande mentira”empregado por le régime nazi lui-même et son ministre de la Propagande Joseph Goebbels à l’époque. Ce dernier acusait régulièrement les ennemis de Hitler de crimes haineux et la técnica consistait simplement à répéter infiniment un mensonge jusqu’à ce qu’il devienne credível.

Inscreva-se na newsletter de Slate

Cette idée est também uma forma de sous-entendre que le peuple juif est en partie responsable de l’Holocauste et des horreurs qu’il a subies to cette periode. C’est d’ailleurs un argument récurrent des rhétoriques antisémites. Além disso, de la malhonnêteté intellectuelle, la remarque de Sergueï Lavrov é uma menção revisada que instrumentaliza a história para justificar as decisões do Kremlin.


Source: Slate.fr by www.slate.fr.

*The article has been translated based on the content of Slate.fr by www.slate.fr. If there is any problem regarding the content, copyright, please leave a report below the article. We will try to process as quickly as possible to protect the rights of the author. Thank you very much!

*We just want readers to access information more quickly and easily with other multilingual content, instead of information only available in a certain language.

*We always respect the copyright of the content of the author and always include the original link of the source article.If the author disagrees, just leave the report below the article, the article will be edited or deleted at the request of the author. Thanks very much! Best regards!