Sur les réseaux sociaux, un jeune sur deux rend sa vie plus intéressante qu’elle ne l’est


Em julho de 2021, après une année rythmée par les vagas sucessivas de Covid-19, une étude révélait que les jeunes générations considera la vie sur les écrans comme plus importante que le monde réel. Parmi les groupes interrogés: la génération Z, née dans les années 2000, qui a grandi avec internet. Une nouvelle étude commandée for Adobe, réalisée for OnePoll et retransmitido por The Independent vient apporter des elementos sur le consider ambivalent que porte cette génération sur le monde connecté.

En se basant sur un échantillon de 1.000 personnes âgées de 18 a 25 ans, les sondeurs ont trouvé qu’un jeune sur cinq n’aimait pas expositor sa vraie personnalité en ligne, tandis qu’a contrario, pour la moitié d’entre eux «les réseaux sociaux sont le seul endroit où ils peuvent vraiment être eux-mêmes».

Despeje até 58% dos respondentes, evite um número de presença – que seja no TikTok, no Instagram ou no Twitter – faça-o sentir-se melhor em seu peau. Não há 34% para se sentir mais em confiança «en endossant un rôle» sur ces mêmes plateformes. La moitié des sondés avoue ainsi se «cacher» traseiro «um segredo do alter ego».

Uma proporção semelhante de jeunes Declare par ailleurs rendre leur vie plus attrayante et plus intéressante qu’elle ne l’est réellement, sur leurs diferentes perfis. Dans ces cas précis, le manque de confiance en soi (55%), la pression sociale (34%) et le jugement des pairs (42%) sot cités comme les principales raisons.

Le réseau social comme outil d’expression

«Nous savons que nous sommes dans une nouvelle ère d’expression de soi et que la prochaine génération est plus sensitive que jamais de briser les barrières et d’établir ses propres règles», comente Simon Morris, vice-presidente de marketing da Adobe. «Mais parfois, le faire dans le monde réel peut être intimidant.» L’étude démontre ainsi que 40% des jeunes sondés pense que la confiance en soi est quelque escolheu qui vient avec l’âge.

Au-delà de certos aspectos negativos, l’étude révèle que les réseaux sociaux ont une influence majeure sur la creativité des jeunes générations –TikTok en première ligne– notamment a travers la musique ou la mode.

Il a enfin été observe que deux tiers des membres de la génération Z ont été positivement influencés par une personnalité publique, comme Harry Styles, Zendaya ou encore David Bowie: ces artistes ont poussé 45% des sondés à être plus créatifs.


Source: Slate.fr by www.slate.fr.

*The article has been translated based on the content of Slate.fr by www.slate.fr. If there is any problem regarding the content, copyright, please leave a report below the article. We will try to process as quickly as possible to protect the rights of the author. Thank you very much!

*We just want readers to access information more quickly and easily with other multilingual content, instead of information only available in a certain language.

*We always respect the copyright of the content of the author and always include the original link of the source article.If the author disagrees, just leave the report below the article, the article will be edited or deleted at the request of the author. Thanks very much! Best regards!